Salomé
Tréguier

The Atlas
of Data
on Earth

WEB / RECHERCHES

Conception d'un atlas des données écosystémiques
Contexte

Projet scolaire (DSAA)

Partenaire

Clément Renaud (IXXI)

Quand ?

Décembre 2018

En première année de DSAA, Clément Renaud, designer et chercheur, vient nous présenter un projet porté par l’IXXI : l’Atlas des données de la Terre. Cet Atlas a pour objectif de mettre en lumière des sujets scientifiques et numériques complexes tels que l’eau virtuelle, la grande accélération, ou encore la technosphère. La consigne, pour ce projet, était de choisir et concevoir un chapitre, le but étant d’ouvrir les possibles dans le traitement de telles données.

Je choisis d’axer mes recherches sur le pergélisol (en anglais « permafrost ») : un sol gelé en permanence (pour faire très court) posant évidemment des questions écologiques et géopolitiques étant donné la fonte destructrice à laquelle nous faisons face. Le choix d’un support web s’explique par la volonté de créer une plateforme de mutualisation de savoir scientifique, mais également de contribution. Ce support de vulgarisation permet la projection imagée de la problématique. Je donne à voir ce qu’il peut se passer avec les informations qui nous sont mises à disposition aujourd’hui : comment la nature se régule-t-elle ? Comment évolue-t-elle au cours de nos actions et quelles en sont les conséquences perceptibles ? Cette plateforme fait l’état de la planète en mettant en jeu la temporalité grâce à un ou plusieurs curseurs (années, degrés,…) qui influe sur l’état du paysage illustré. Donner à voir la réalité du permafrost, c’est montrer ce cercle vicieux : avec la variation des curseurs, à quoi ressemblerait Amsterdam en 2070 avec 4 degrés de plus ?

Ce projet a véritablement été un élément déclencheur dans ma réflexion sur le métier de designer. Je considère dorénavant qu’une partie de ma mission, en tant que designer, est de donner à voir et à porter des réflexions. Les sujets liés à l’écologie nous concerne tous : il devrait être primordial d’avoir une connaissance éclairée sur la question écologique.

Lorsque Clément Renaud revient pour proposer un sujet de mémoire de recherche, je saute bien évidemment sur l’occasion. La suite ici.

Back to
mes travaux